Création d’espaces verts : comment planter une végétation sur son toit

Votre toit terrasse représente un lieu de détente et une véritable oasis de paix. Pour vos plantes par contre, cet emplacement peut constituer un vrai défi car elles ne peuvent pas toutes y survivre. En effet, pendant que vous profitez de la terrasse de votre toit, vos plantes ont à subir les aléas climatiques parfois difficiles (soleil, pluie, froid, vent, gelée). Voyons donc comment bien aménager une végétation sur votre toit afin de la garder luxuriante et verdoyante le plus longtemps possible…

Le revêtement du toit

Le revêtement de votre terrasse de toit végétal doit obligatoirement posséder quelques caractéristiques pour faciliter votre vie au quotidien et celle de vos plantes. Ainsi il doit avant tout être résistant et en état de supporter le poids de plusieurs personnes et de plusieurs pots de fleurs assez lourds. Il doit aussi être imperméable à l’eau pour ne pas que l’humidité s’infiltre vers le bas et cause des dégâts sérieux. Idéalement votre revêtement doit être légèrement incliné pour que la pluie et tout autre liquide aillent s’écouler facilement et rapidement dans la gouttière ou dans le terrain. Il ne faut pas oublier non plus la structure car une charge trop importante pourrait s’accumuler sur votre terrasse de toit (à cause de la multitude de jardinières, de plantes et de pots de fleurs présents) et la structure doit pouvoir la supporter. Et enfin, il est recommandé d’installer un robinet d’eau sur les toitures végétalisées. Cela facilite en effet grandement l’arrosage des plantes.

L’entretien du toit végétal

La vie des plantes sur une terrasse de toit végétalisée est plutôt rude. Elles doivent en effet braver le soleil, le froid, la pluie et les vents forts, en restant malgré tout verdoyante. Si vous ne faites pas le bon choix pour les plantes de votre toiture végétalisée, vous n’aurez que des fleurs fanées, flétries, gelées ou noyées. Vous devrez alors remplacer ou reconstituer la végétation à chaque saison et cela vous coûtera beaucoup d’argent. Il est donc primordial de prendre quelques mesures pour garantir une bonne santé à votre végétation de toit. Tout d’abord, il faut planter vos plantes dans des pots où l’eau peut s’écouler facilement et éviter ensuite de placer des tapis sous les pots (ceux-ci absorbent la pluie et conservant l’eau, ce qui va alors gorger d’eau la plante). Il faudra veiller toutefois à arroser les plantes régulièrement et parfois même plusieurs fois par jour selon les conditions météo. Et pour les empêcher de se dessécher, il est préférable d’installer une protection contre le vent pour les plantes les plus fragiles (avec des plantes hautes par exemple ou des matériaux artificiels). Pour les plantes craignant le gel, il existe des pots adaptés et une isolation appropriée (en raphia, en roseaux, en papier bulles ou en matériaux semblables). Il est évidemment possible et préférable parfois se mettre les plantes à l’abri durant la saison hivernale. Pour conclure sur ce chapitre, n’oubliez pas de considérer le poids du transport des plantes jusqu’à votre toit terrasse.

Les plantes adaptées aux toitures végétalisées

Il y a peu de limites pour ajouter de la verdure à son toit terrasse car beaucoup de plantes apprécient la vie dans les nuages. Mais pour aménager un toit végétalisé verdoyant, il est préférable d’y planter de nombreuses variétés (plantes rampantes, ornementales, vivaces, petits arbustes, petites plantes en pot etc.). Plantes hautes, courtes, larges et étroites créeront ainsi un spectacle attrayant. Il faut savoir que 10 plantes sont idéalement adaptées pour une terrasse de toit. Les thuyas, tout d’abord, sous forme de haies, protègent des regards indiscrets et offrent de l’ombre aux autres plantes, évitant leur dessèchement. Les cactus nécessitent de gros graviers dans leurs pots et doivent être recouverts de terre pour qu’ils puissent braver la météo. L’idéal reste de les placer sous une table ou de les éclairer d’une lumière, en les recouvrant d’une couverture perméable à l’air. Les 400 espèces de sedum peuvent atteindre 70 cm de haut. Résistantes aux périodes sèches, il ne faut pas trop les arroser. Le lierre est également très intéressant car vous pouvez guider sa direction. Et sur une clôture, il peut cacher un vis-à-vis tout en protégeant du vent et des intempéries. Le bambou peut pousser jusqu’à 2,20 m de haut et sert aussi à se protéger du vent et des vis-à-vis. Il nécessite toutefois de grands pots. La sauge préfère une orientation ouest-sud car elle aime les endroits chauds et ensoleillés. Le romarin prostatus pousse à 20 cm et nécessite beaucoup d’eau. Habitué au soleil et aux températures douces, il n’aime pas trop l’engrais qui lui engendre des moisissures. Le buis ajoute du relief et du style à la toiture végétalisée. Il peut servir de haie ou de plante. C’est une plante habituée au froid. La lavande trouve sa place aussi sur le toit terrasse et résiste aussi bien aux températures hivernales que celles élevées. Et les plantes ornementales (comme l’herbe de fontaine) sont peu exigeantes et peu gourmandes en eau.