Approximativement, il faudra prévoir entre et  400 € et 600 € par an pour entretenir sa piscine de 32 m². Cette opération nécessite un bon nombre d’étapes. Le renouvellement annuel d’un tiers du volume total du bassin en fait partie. Voici d’autres conseils concernant les processus d’entretien de piscine.

Conseil 1 : Vérifier et contrôler

Pour déceler les impuretés dans l’eau du bassin, il faut prendre le temps d’observer et de vérifier. Voici une liste de recommandations à prendre en compte pour entretenir sa piscine :

  • le niveau de l’eau doit se situer aux 2/3 du skimmer (en dessous, la pompe est exposée à des dommages causés par l’air ; au-dessus, l’écrémage des lames d’eau superficielles disparaît)
  • le plan d’eau doit être frémissant au niveau des buses de refoulement. En cas de ralentissement du flux, il faut jeter un œil à l’aspiration de la pompe et le manomètre
  • examiner l’encrassement du filtre et effectuer un contre-lavage ou un simple nettoyage au jet d’eau si nécessaire
  • analyser l’eau (niveau de pH, quantité de désinfectants, etc.)

Conseil 2 : Nettoyer et traiter

Après avoir énuméré les soucis inhérents, il faut procéder par l’entretien de piscine par nettoyage et traitement. Pour ce faire, il faut :

  • nettoyer la ligne d’eau avec une éponge spéciale ou un produit anticalcaire ou anti-graisses.
  • se débarrasser des gros fragments de salissures avec les lents mouvements en S d’une épuisette
  • utiliser le balai-aspirateur, le nettoyeur à pression ou le robot doté d’un préfiltre ou d’un piège à feuilles
  • réaliser le nettoyage au moins 01 fois dans la semaine en pleine saison
  • retirer et vider les paniers des skimmers et les restaurer après 2 minutes pour un écrémage du plan d’eau optimal
  • si besoin, corriger l’eau (pH) avec un produit (agents désinfectants, floculants, régulateurs de pH) ou un électrolyseur
  • préférer le brome et l’oxygène au chlore : ils sont naturels et inodores. Le polymère PHMB est un excellent nettoyant peu importe le pH de l’eau (inefficace contre les algues).
  • installer un ozonateur pour réduire de moitié la consommation de désinfectants (chlore et brome), amoindrir la dureté de l’eau et rallonger la durée de vie du dispositif de nettoyage.
  • utiliser des désinfectants multifonctions à diffusion prolongée en cas d’absences répétées.

Conseil 3 : Préserver pour entretenir sa piscine

Afin d’assurer la propreté du bassin, on peut soit mettre en place une station de contrôle automatique soit signer un contrat d’entretien de piscine.

En cas d’absence récurrente, il faut installer une couverture d’été. Cet équipement limite la contamination de l’eau, enraye l’évaporation et restreint les déperditions thermiques. Les modèles PVC à lames solaires absorbent la chaleur et réchauffent l’eau.

En dessous de 15°C, il faut entretenir sa piscine via l’hivernage. C’est essentiel pour préserver l’installation, pour stopper net les dépôts calcaires et la pullulation des algues. Pour amplifier les effets des désinfectants, il faut entamer l’hivernage 1 mois avant que la température ne dépasse 15°C.