6 questions fréquentes sur les piscines

Voici encore quelques années, les foyers français étaient rarement équipés avec des piscines privatives. Ces dernières étaient en effet réservées aux ménages dotés de moyens financiers importants. Aujourd’hui, ceci n’est plus tout à fait vrai. Le prix de vente des bassins a considérablement chuté autorisant ainsi un nombre croissant de famille à les acquérir. Vous envisagez peut-être vous-même d’en installer une prochainement ? Si tel était le cas ou si vous désirez tout simplement vous instruire, prenez alors le temps de découvrir les informations contenues dans le texte ci-dessous !

1. Quel type de piscine choisir ?

Vous n’ignorez en effet sans doute pas qu’il existe plusieurs modèles de piscine. Il suffit de vous rendre dans un magasin spécialisé pour constater rapidement que vous aurez le choix entre des bassins composés de différents matériaux (bois, coque polyester et bien d’autres encore). Ce dernier pourra être posé sur le sol ou enfoui sous la terre (piscine enterrée). Vous vous apercevrez également que les dimensions sont la plupart du temps standardisé. Néanmoins, si vous disposez d’un budget confortable, il demeure également possible de concevoir une piscine sur mesureConcernant les dimensions du futur bassin, tout dépendra de vos envies et de vos limites financières ! Sachez tout de même que la tendance actuelle privilégie les piscines de taille plus modeste qu’il y a dix ans. Selon les constructeurs, les acheteurs préfèrent désormais investir dans des équipements annexes, ce qui était moins le cas par le passé. N’oubliez pas de prendre en considération l’ensemble des paramètres ! Vous ne devrez ainsi pas négliger les frais annexes comme la préparation de l’espace extérieur, l’achat d’une bâche de piscine ou encore la construction d’un abri pour piscineAvant de vous lancer concrètement dans un projet d’installation, prenez le temps de bien estimer le budget nécessaire. 

2. Quelles sont les obligations administratives ?

En installant un bassin à votre domicile, vous êtes dans l’obligation d’effectuer plusieurs démarches qui varient en fonction de votre projet de construction. Il vous faudra prévenir votre mairie et réaliser une « Déclaration préalable de travaux » si la surface de la piscine excède 10 m². En deçà de cette limite, vous n’aurez rien à faire. Attention la « Déclaration préalable de travaux » n’a rien à voir avec un permis de construire. Ce dernier ne concerne en effet que les bassins avec une surface supérieure à 100 m.² N’oubliez pas non plus de prévenir le Centre des Impôts afin de déclarer votre piscine comme un nouvelle dépendance du logement. L’équipement va en effet impacter à la hausse votre impôt foncier.

3. Faut-il équiper le bassin ?

Tout dépend de vos moyens financiers ! Il faut dire que les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour vous proposer toujours plus d’équipements annexes afin de construire la piscine de vos rêves. Vous avez envie d’un espace Balnéo privatif ou d’un système créant artificiellement un courant dans l’eau ? Tout ceci est possible, parlez-en avec votre installateur !

4. Qu’est-ce qu’un local technique ?

Cet espace renferme tout le dispositif permettant le bon fonctionnement de la piscine. Il contient notamment :

  • Une pompe ;
  • Un système de filtration ;
  • Plusieurs vannes d’alimentation en eau ;
  • Un système pour nettoyer et pour rincer les filtres ;
  • Un dispositif de vidange ;
  • Un système de recirculation de l’eau ;
  • Un bouton d’arrêt d’urgence ;
  • Un tableau électrique dédié.

5. Comment chauffer rapidement l’eau ?

Au démarrage de la belle saison, il peut arriver que l’eau demeure trop froide pour s’y baigner. Heureusement, pour éviter la frustration de ne pouvoir se rafraîchir alors que les rayons lumineux devraient pourtant le permettre, il existe des solutions pour accélérer la montée en température de l’eau. Vous pouvez par exemple installer sur le système d’alimentation une pompe à chaleur spécifique. Vous avez aussi la possibilité de couvrir le bassin à l’aide d’un volet ou d’un abri afin de concentrer et de doper l’efficacité de la chaleur solaire. Ces dispositifs permettent d’obtenir rapidement une eau à 28 degrés ce qui est largement suffisant pour une baignade agréable !

6. Faut-il traiter l’eau ?

La réponse est évidemment positive ! Plusieurs techniques s’offrent à vous. Vous aurez ainsi le choix entre le traitement classique à base de chlore, l’ozonateur, le brominateur ou encore l’électrolyseur au sel. Si ces termes vous paraissent quelque peu barbares, n’hésitez surtout pas à en discuter avec un vendeur spécialisé. Il évoquera également avec vous toutes les méthodes pour contrôler et ajuster le pH de l’eau.