Quel matériau choisir pour votre véranda sur mesure ?

Lors d’un projet de création de véranda, il n’est pas évident de choisir le matériau pour sa structure. Pour vous aider à sélectionner celui qui convient le mieux à votre budget, à vos besoins et au style de votre maison, voici un récapitulatif des différents matériaux employés pour l’ossature des vérandas, avec leurs principaux défauts et qualités.

L’aluminium

La véranda en aluminium représente 90 % des vérandas sur mesure en France. La raison est que l’aluminium est un matériau robuste, inoxydable et résistant, également stable et recyclable. Son seul défaut est d’être conducteur thermique mais les fabricants de vérandas ont trouvé la parade en incluant des ruptures de ponts thermiques (joints non conducteurs séparant les profilés extérieurs et intérieurs). La véranda alu est donc un gage de solidité, de confort et de longévité.

Du point de vue esthétique, les vérandas en aluminium jouissent de jolies moulures s’intégrant parfaitement à l’environnement. Elles sont proposées dans de nombreuses couleurs mouchetées, brillantes ou satinées, givrées et sablées. Elles requièrent en plus peu d’entretien (un nettoyage occasionnel à l’eau tiède et savonneuse suffit) et l’aluminium autorise de grandes portées aux profilés minces, ce qui apporte beaucoup de lumière naturelle.

Malheureusement l’aluminium est sensible aux rayures et convient surtout aux maisons modernes.

Le bois

Le bois est le matériau traditionnel, intemporel, chaleureux, authentique et bien meilleur isolant que les autres matériaux. Il convient aux vérandas de grande taille et à profil porteur, devant supporter une couverture lourde en tuiles, en ardoises ou en verre.

Les concepteurs de vérandas vous recommanderont de choisir un bois imputrescible, résistant à la chaleur sans risque de dilatation (comme les bois exotiques ou les bois rouges d’Amérique) ou un bois traité, pour empêcher toute dégradation.

Attention le bois nécessite un entretien régulier (tous les deux ou trois ans) pour éviter qu’il ne vire au grisâtre et ne pourrisse.

Il est généralement utilisé pour l’ossature et s’accompagne de châssis en aluminium pour offrir des ouvrages robustes et élégants. Et il est employé bien souvent quand la maison présente déjà des parties en bois visibles (colombages ou chalets par exemple).

Les autres matériaux

• Le PVC est un matériau bon marché, contrairement au bois, et donc très répandu dans la pose de vérandas en kit (réalisée par l’acheteur lui-même). Il nécessite peu d’entretien (simple nettoyage à l’eau chaude), résiste à l’usure, et se compose de multiples coloris pour être en harmonie avec l’habitation. Mais il nécessite des profilés plus épais que l’aluminium pour rendre possible les portées et il a une apparence moins esthétique et un gros défaut de dilatation. Les vérandas sur mesure construites en PVC sont donc peu courantes en France (2 % du marché), d’autant plus que l’usage de ce matériau fait débat par rapport à ses conséquences environnementales et sur la santé.

• Élégant et esthétique, l’acier a longtemps été délaissé à cause de son entretien difficile, mais il bénéficie aujourd’hui de procédés modernes qui empêchent son altération. De forte résistance mécanique, il convient aux grandes structures sur mesure mais il n’a pas de rupture thermique et coûte trois à quatre fois plus cher que l’aluminium.

• Le fer forgé n’offre pas les mêmes capacités d’isolation et de résistance que les autres matériaux, mais il est le seul à proposer une allure rétro et élégante. Il faut savoir que le prix d’un ouvrage dans ce matériau est très élevé.